Elle consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu.

Que sont les micronutriments ?

Dans nos aliments nous trouvons :

Les macronutriments (protides, lipides, glucides) qui apportent de l’énergie.

Les micronutriments qui ne jouent aucun rôle énergétique mais sont impliqués dans les métabolismes de notre organisme et nécessaires à son bon fonctionnement.

Ce sont les vitamines, minéraux et oligo-éléments mais aussi les flavonoïdes, acides aminés, probiotiques …

Pourquoi parler de Micronutrition ?

L’ensemble des micronutriments de notre organisme permet de répondre aux agressions de la vie : stress, dépression, maladie, vieillissement, tabac,  …. Ils agissent comme des acteurs régulateurs.

Parce que chaque individu est unique, l’organisme doit être considéré avec son histoire, son état de santé. Une alimentation même équilibrée n’est pas toujours suffisante pour rétablir les déséquilibres. La micronutrition permet de lever les freins, de répondre aux agents stressants, de rétablir des déséquilibres, d’atteindre plus efficacement et durablement les objectifs.

A qui s’adresse la micronutrition ?

Parmi les facteurs favorables fréquemment décrits on retrouve :

Le tabac, l’alcool, les maladies, la ménopause, l’anorexie ou les troubles psychologiques ou comportementaux,  les insomnies, le cancer, l’état dépressif, l’hyper activité physique, la surcharge pondérale, les crises professionnelles ou le stress, le divorce ou les  tragédies familiales, le chômage, l’immobilité… Selon les épisodes de la vie, nous sommes tous à un moment donné concernés par la micronutrition.

 

Quels sont les champs d’application

A titre d’exemples

Au moment de la ménopause le corps de la femme est soumis à un remaniement hormonal qui marque une nouvelle période, nouveau statut.

La baisse des Œstrogènes et de la Progestérone et l’augmentation de la Testostérone entrainent une :

Délocalisation des graisses, une perte de l’élasticité de la peau

Insulino Résistance par message nerveux de stress au niveau de l’intestin que rend résistante l’insuline

Baisse du métabolisme : prise de poids, augmentation de l’indice de masse graisseuse

Les signes majeurs sont :

Prise de poids et modification de la silhouette

Bouffées de chaleur

Insomnies

Irritabilité

Déminéralisation osseuse

Cellulite

Par la micronutrition il est possible de réguler l’horloge interne et rétablir un équilibre.

Les douleurs articulaires reposent bien souvent sur des symptômes inflammatoires qui non traités entraient une chronicité et des crises aigües. L’harpagophytum et le boswellia permettent de libérer l’articulation, de lui redonner sa mobilité, la glucosamine et la chondroïtine  aident au maintien de  la structure cartilagineuse et apporte un confort de vie.

Bien souvent la crainte de la prise de poids peut être un frein à l’arrêt du tabac. La micronutrition permet d’enrayer la dépendance, de stopper l’anxiété, l’instabilité, l’irritabilité. Elle permet de supprimer les effets radicalaires du tabac : nicotine, goudron, fumée.

Bien souvent lors des consultations les patients me disent : « Je souffre de ballonnements,  mon transit est douloureux, ma digestion mauvaise ». Notre intestin2nd cerveau du corps humain, est en interconnexion avec tous les appareils de l’organisme. S’il perd  son intégrité, il transmet au foie et au pancréas des messages de stress, ralentissant alors le métabolisme hépatique, provoquant une insulino résistance un inconfort digestifs, un transit difficile et un frein à la perte de poids.

Par la micronutrition il est possible de redonner à l’intestin toute son intégrité afin qu’il reprenne son rôle de protection.